Mes romans

Mes romans
Vous aimez ? Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on RedditShare on Tumblr

Mes romans

Dans mes romans, l’habit ne fait pas le moine, encore moins sa condition sine qua non; sans laquelle rien ne peut se faire et ne peut avoir lieu d’être !

 Mais Quel est ce lien qui unit Edy, chien errant à Greg, biographe anonyme Dans  Je suis un Sérial Killer heureux ?

La mort du premier condamnera le second à prendre sa revanche. Ainsi, Greg poussera jusqu’aux limites de l’absurde une logique qui fera de lui un serial killer burlesque. Celui-ci, totalement dénué d’empathie pour le genre humain… c’est ce qui fait son charme…

À  cet attelage décalé, viendra s’adjoindre un « Cow-boy » de l’autoroute tout droit sorti de l’auto-grill de l’A 7.
Mais rien ne se passe jamais comme prévu.

Le biographe deviendra un romancier couronné de succès. Edy trouvera enfin sa dernière demeure. Et enfin, renaîtra de ses cendres, un tueur japonais aux aspirations esthétisantes.

 

Je suis un serial killer heureuxJe suis un Serial killer Heureux
Personnages principaux dans cette saison 1.
Greg, biographe, discret, compétent et dépourvu de velléités littéraires.
Le cow-boy de l’Auto-grill et l’autoroute A7.
Edy, une tête de griffon juchée sur un corps d’épagneul.
Tetsuo Kanagawa, bien décidé à créer l’œuvre ultime.

Tout commence lors d’un banal accident de la circulation. Greg assiste à la mort d’un chien. Bouleversé, il décide de lui offrir une sépulture décente sur les contreforts du Mont Ventoux. Chute d’un premier domino, la sanglante altercation avec le propriétaire du terrain déclenche en lui une réaction en chaîne qui l’entraînera dans une douce folie meurtrière.

Au sud de la frontière du Lubéron et du pays du Ventoux, Greg vous emmène dans cette balade  de l’impossible. 

Mais par dessus tout, il se dévoile et nous délivre une méditation caniculaire … en quête de « sa vérité »

Greg rédige un manuscrit relatant sa sanglante aventure, à ses motivations, s’ajoute celle de plasticien du meurtre.

Mais rien ne se passe jamais comme prévu…

Une éditrice, avec laquelle il entretient des relations chaotiques, se profile à l’horizon. Elle est emballée par le projet d’écriture qui deviendra sous sa houle, un best seller.

Macadam-garrigues, un roman qui sent bon le midi

Macadam-garrigues

Macadam-garrigues, un roman qui sent bon le midi.  « Je te laisse tout, enfin tout ce que j’avais, le bar, ma vieille Clio et la maison familiale. Tu verras, Lioux est un petit coin de paradis, tu n’imagines même pas comme la vie peut y être belle ! Occupe-toi des filles , Max, qu’on reste une famille jusqu’au bout. »

De l’asphalte marseillais à l’arrière-pays provençal, le parcours de quatre fleurs de bitume et d’un écrivain en panne d’inspiration, lequel hérite d’un vieux mas dans le Lubéron.

Ensemble, ils décident de tout quitter pour le rénover et d’en faire une maison d’hôtes, un tant soit peu particulière.

  Pourtant, c’est riche de toutes leurs déchirures, leurs blessures, leurs forces et leurs faiblesses que les acteurs de ce roman se rencontrent dans le café d’Émile. Max, Lola, Mercedes, Annick la délurée, Eva, Janine, Esmeralda et  Josie.  Ainsi se joue un trait d’union  entre le macadam – Marseille – la Garrigue – et le Lubéron –

Chaque  personnage  épouse les anfractuosités des uns et des autres. 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de contenus adaptés à vos centres d'intérêts. .Si vous n’êtes pas d’accord avec l’utilisation de cookies sur notre site Internet, vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer les cookies en modifiant les paramètres ou les options de votre navigateur. Et si vous cliquer sur "Accepter " vous acceptez leurs utilisations.

Close